La cheville Molly : description, quelle utilisation ?

Publié le : 29 janvier 20213 mins de lecture

Les chevilles de fixation existent sous différentes formes et sont destinées à des usages spécifiques selon les modèles. Celles conçues par la marque Molly figurent parmi les plus utilisées dans le domaine de la construction et de la rénovation. Pourquoi cet accessoire suscite-t-il actuellement un tel engouement même auprès des particuliers ? Peut-on s’y fier sincèrement quant à ses performances et à sa robustesse ?

Une cheville Molly : c’est quoi exactement ?

Par définition, une cheville est un accessoire se présentant sous la forme d’une tige rigide destinée à fixer des pièces et des objets en suspension. Par ailleurs, comme spécificité, la cheville Molly se distingue par le type de matériau dont elle est faite : le métal. En outre, elle se compose de 3 éléments bien distincts dont une tête, des ailettes et un écrou. Comme caractéristiques, les dimensions de ladite tête lui permettent de s’encastrer à son support. Aussi elle est munie de 4 branches pliables appelées ailettes qui se déforment sous l’effet de la pression appliquée au moment de son serrage. Enfin, son écrou constitue la pièce maîtresse qui renforcera son adhérence au socle d’ancrage prévu à cet effet.  

Comment poser correctement une cheville Molly ?

L’insertion d’une cheville Molly dans un mur creux requiert des outils appropriés. Effectivement, vous devrez disposer d’un marteau, d’un tournevis, d’une pince à cheville et d’une perceuse. Cependant, certains modèles de la marque peuvent être fixés sans ce dernier matériel : la perceuse. Pour ce faire, il faut prévoir des chevilles auto perceuses et/ou auto-foreuses. Pour les modèles classiques, il est de rigueur de commencer par la prise des mesures des points d’ancrage. Ensuite, percez le support aux dimensions de la cheville. Puis, utilisez la pince pour cintrer le mur ou le socle. Enfin, le tournevis vous sera utile pour desserrer et resserrer la vis afin de suspendre tout objet.

Pourquoi choisir une cheville Molly plutôt qu’une autre ?

Afin de fixer des choses sur un mur ou sur un réceptacle creux, l’utilisation d’une cheville Molly est recommandée. Elle est à la fois robuste et peut maintenir en place de lourdes charges allant jusqu’à environ 40 kg. Effectivement, peu importe le matériau, du moment qu’il est creux, elle s’adapte facilement tant sur des briques creuses que sur des isolants thermiques ou acoustiques en polystyrène. Elle convient également à différents types de plaques de plâtre alvéolées, à des hourdis et même à du parpaing. Enfin, elle ne s’arrache pas facilement comme les autres chevilles et garantit ainsi une meilleure sécurité pour les occupants d’un bâtiment.

Plan du site